L’équipe

Les patients de réanimation nécessitent une grande variété de compétences pour être pris en charge dans leur globalité et nécessitent une surveillance continue jour et nuit. 

C’est la raison pour laquelle les équipes de réanimation sont si nombreuses. Selon les services, on compte généralement un.e infirmier.e pour deux à trois patients, un.e aide-soignant.e pour quatre à six patients. Les médecins sont également nombreux et tournent plus que dans d’autres services en raison du grand nombre de gardes qu’ils doivent réaliser : en effet, il y a toujours une équipe médicale présente dans les murs de la réanimation pour parer à toute éventualité. 

L'équipe médicale

La ou le chef.fe de service

Il ou elle dirige l’ensemble des médecins que vous croiserez dans le service, et est responsable de l’activité clinique et des grandes orientations du service.

Les médecins seniors

Ils coordonnent et supervisent l’activité de soin du service et ont souvent une fonction d’enseignement. 

Les chefs de cliniques

Ils sont docteurs en médecine : ils coordonnent l’activité médicale des unités de soins et sont responsables des étudiants en médecine (internes et externes). Ce sont eux, sous la responsabilité des médecins seniors, qui fixent les objectifs thérapeutiques au quotidien pour les patients de leur unité. 

Les internes

Les internes sont des médecins en cours de formation et de spécialisation. Très présents dans leurs unités, « en première ligne » peut-on dire, les internes seront pour vous des interlocuteurs importants. Ce sont eux qui assurent la surveillance médicale continue et qui réalisent les prescriptions sous la responsabilité directe du chef de clinique de leur unité. Ils assurent également la continuité des soins durant les gardes de nuit, toujours supervisés d’un médecin plus expérimenté. 

L'équipe paramédicale

Les cadres de soins infirmiers

Les cadres de soins sont généralement des infirmiers, ayant suivi une formation leur permettant de gérer les équipes paramédicales. Ils coordonnent les ressources humaines paramédicales au sein des services de soin et sont garants de la qualité des soins réalisés au lit du patient.

Le binôme infirmier.e et aide-soignant.e

Les infirmier(e)s et les aides-soignant(e)s sont présents en permanence dans les unités et les chambres et effectuent les soins.

Les infirmiers se relaient 24/24H pour veiller sur les patients, et sont assistés par les aides-soignant(e)s dans leurs tâches, qui consistent principalement à :

  • Surveiller les paramètres vitaux de leurs patients en prenant des mesures (pression artérielle, pouls, saturation en oxygène) et en recherchant plusieurs fois par jour l’apparition de symptômes ou de modifications des valeurs mesurées, effectuer les prélèvements nécessaires 
  • Administrer et adapter les traitements en fonction des paramètres mesurés et des résultats des examens
  • Surveiller l’apparition et prévenir les complications de tous les traitements mis en œuvre
  • Changer le patient de position dans le lit pour éviter l’apparition d’escarres, contrôler l’état de la peau et en assurer la propreté (changer les draps et faire la toilette au lit)
  • Assurer le confort du patient 
  • Monter et gérer le bon fonctionnement des machines de suppléance vitale (respirateurs, machines de dialyse, circulation extracorporelle…)
  • Mais aussi et peut-être surtout rester à l’écoute des besoins et des questionnements des patients et de leurs prochesles accompagner dans leur adaptation à ce nouvel environnement et cette situation difficile, répondre à leurs inquiétudes et interrogations, ou les orienter vers l’interlocuteur le plus compétent pour y répondre.

Les kinésithérapeutes

Ils ont un rôle primordial en réanimation. Ils travaillent quotidiennement auprès des patients afin de conserver la souplesse des articulations et entretenir la musculature des patients alités y compris des patients dans le coma en mobilisant doucement les membres et à l’aide de machines à pédaler. Ils évaluent et renforcent quotidiennement voire pluriquotidiennement la force musculaire et l’autonomie respiratoire des patients en favorisant le travail des muscles respiratoires afin d’accélérer le sevrage de la respiration artificielle. Ils participent également activement aux étapes de lever du patient une fois éveillé : verticalisation, exercices au bord du lit, mise au fauteuil précoce…

Les diététicien.ne.s

Ils veillent à ce que les patients de réanimation reçoivent des apports nutritionnels adaptés à leur condition. La qualité et l’adaptation des apports nutritionnels est capitale pour la bonne récupération des patients.

Les agents de Service Hospitaliers (ASH)

Ils sont particulièrement importants en réanimation en raison de l’obligation de propreté irréprochable en réanimation pour limiter au maximum les infections nosocomiales chez ces patients particulièrement fragiles. 

Les assistant.e.s sociales

Ils évaluent les besoins en termes de prise en charge sociale et coordonnent la trajectoire de sortie.

Les psychologues

Ils rencontrent les patients et leurs proches pour les aider à traverser les étapes émotionnellement difficiles de la réanimation. 

Les étudiant.e.s

Dans chaque service, le patient de réanimation sera amené à rencontrer de jeunes étudiants en médecine, en soins infirmiers ou en kinésithérapie qui participent à la surveillance tout en apprenant leur métier. Leur activité est strictement encadrée par les membres de l’équipe. Les étudiants en médecine entre leur 4e et 6e année sont appelés couramment les « externes ».